L'Art de la Coopération en bref

Son cœur et son esprit – son enjeu et son effet clé

L'Art de la Coopération en bref

Nous avons remarqué qu’il suffit de quelques personnes sachant coopérer

pour que cela se diffuse dans tout un groupe.

L’enjeu est de disposer de ces quelques personnes.

 

6 arts pour voir et agir

L’Art de la Coopération offre une boussole, des cartes et bonnes pratiques, ainsi que des outils qui s’utilisent au travers de 6 regards complémentaires, 6 points de vue et d’action. Lorsqu’ils sont activés ensemble, ils permettent de faire émerger, reproduire, préserver et renforcer la coopération dans toute sorte de contextes. Chacun de ces 6 regards constituent un art en lui-même.

Ces arts construisent des repères partagés au sein d’un groupe. Chacun pouvant s’y référer afin de maintenir confiance et motivation.

  • Deux d’entre eux se focalisent sur les aspects pratiques et opérationnels
  • Deux autres sont des indicateurs de la direction à prendre, de ce qui est essentiel et prioritaire
  • Les deux derniers agissent dans le subtil. Ils sont des inspirateurs et des accélérateurs du changement

Un seul regard ne suffit pas pour accéder à la coopération et relever les défis. Toutefois, les premiers effets sont déjà ressentis par le groupe dès qu’un ou deux de ces regards sont mis en œuvre.

Activés tous ensemble, les 6 arts donnent au groupe des leviers permettant de démultiplier le potentiel d’accès à un espace de création et de coopération.

 

Art de prendre le Chemin optimal

Art de mettre en œuvre des fonctionnements Agiles

Art d’accueillir les Tensions et d'en bénéficier

Art de Changer Consciemment

Art d’accueillir et de partager la Source

Art de se focaliser sur les Besoins

Changer notre regard et dépasser nos habitudes

Nous constatons que l’esprit et le cœur sont plus importants que la technique. A de nombreuses reprises, nous avons observé des groupes qui essayaient de suivre des processus à la lettre, comme une recette de cuisine, mais dans un état d’esprit et avec un regard qui n’amenaient pas les résultats attendus.

Nous réalisons donc l’importance de changer notre regard et de dépasser nos habitudes. Il s’agit de faire un pas de côté et de développer une nouvelle manière de voir et d’agir permettant la coopération. Les mêmes outils mis en œuvre dans un espace imprégné de compétition plutôt que dans un espace de coopération n’apporteront pas les mêmes résultats.

De récentes découvertes scientifiques démontrent que la sélection naturelle semble favoriser ceux qui coopèrent, ceux qui sont de bons partenaires. La loi du « plus fort » ne serait qu’une illusion liée à notre propre regard, nos habitudes et conditionnements. Nous avons tous été nourris à cette illusion depuis notre prime enfance jusqu’à nos expériences professionnelles. Cela influence nos manières de fonctionner ensemble, quels que soient les contextes – entreprises, familles, associations, couples, projets.

L’Art de la Coopération facilite la transition d’un fonctionnement imprégné de compétition et de survie, avec lequel nous agissons le plus souvent, vers un fonctionnement de coopération qui correspond à l’aspiration de beaucoup d’entre nous. Cette démarche se révèle être beaucoup plus gratifiante tant au niveau de ses acteurs que des résultats obtenus.

En réalité, tout ce que demande cette approche c’est de regarder d’un œil neuf les situations et les autres membres du groupe, quels que soient leur rôle, leur fonction ou leur statut.

 

Intelligence collective, efficacité et épanouissement

L’Art de la Coopération répond au défi de faire émerger et reproduire la coopération dans tout contexte. Il s’inspire des dernières approches connues et bonnes pratiques organisationnelles qui favorisent l’intelligence collective, l’efficacité dans le fonctionnement commun et l’épanouissement de chacun.

Autour de nous, de nombreux groupes et entreprises s’engagent dans des processus de prises de conscience et de changement. Développer l’intelligence collective et l’efficacité est possible dès aujourd’hui.

Les expériences montrent que le fait de développer l’intelligence collective enrichit et accroit les potentiels de gain en efficacité et facilite leur mise en œuvre. L’efficacité nous amène à produire ce qui est nécessaire, là maintenant, en lien avec la raison d’être du groupe.

Compléter ces engagements en permettant l’épanouissement de chacun constitue un apport essentiel car cela entraîne un rapport gagnant-gagnant entre l’individu et le collectif.

 

Intégrer pleinement

L’Art de la Coopération propose des lieux d’expérimentation et de partage d’expériences, qui favorisent le savoir-être des participants. Ils permettent de consolider les connaissances apprises et de les mettre en perspective dans le concret. Les participants s’y retrouvent et obtiennent du soutien face à des problématiques qu’ils vivent dans leur contexte.

Ce réseau de pairs, passionnés par la coopération, partage un alphabet commun, expérimente et échange sur les succès et les difficultés pour un enrichissement mutuel.

 

A qui s’adresse l’Art de la Coopération ?

A toute personne et tout groupe qui souhaite...

plus de fluidité, de flexibilité, de sens et de satisfaction dans son quotidien professionnel ou privé.

 

disposer de repères communs pour équilibrer souveraineté, responsabilité et liberté afin de garantir une place gratifiante pour chacun de ses membres.

 

bénéficier des expériences novatrices sur la voie de la coopération.

 

A qui s’adresse l’Art de la Coopération ?

A toute personne et tout groupe qui souhaite...

plus de fluidité, de flexibilité, de sens et de satisfaction dans son quotidien professionnel ou privé.

 

disposer de repères communs pour équilibrer souveraineté, responsabilité et liberté afin de garantir une place gratifiante pour chacun de ses membres.

 

bénéficier des expériences novatrices sur la voie de la coopération.

 
  • comprendre et apprécier les enjeux
  • savoir que c’est possible et comment
  • adopter une posture rendant possible la coopération dans son entreprise
 
  • avoir le leadership nécessaire à l’évolution souhaitée vers la coopération
  • faciliter les transformations concrètes nécessaires
 
  • contribuer activement à la mutation du fonctionnement collectif
  • faciliter le vécu de moments de coopération
  • renforcer sa souveraineté et sa responsabilité
 
  • choisir pas après pas, avec plus de conscience, l’évolution souhaitée de la relation
  • identifier les forces respectives et équilibrer la place de chacun, en y apportant du sens
  • accélérer les changements souhaités, en dépassant consciemment les habitudes qui freinent la coopération et l’harmonie dans le couple
 
  • adapter les rôles de chacun, y compris celui des enfants, en fonction de leur stade de maturité
  • permettre d’accueillir les tensions et conflits qui se présentent en famille en ayant plus de recul
  • activer les changements souhaités pour trouver un nouvel équilibre
 

Quelques témoignages

« Un espoir pour demain ! »

 Tess P.

 

« Enthousiaste à mettre en pratique. Je me sens prêt pour porter le flambeau du changement. Cela encourage à l’action. Je me sens très enthousiaste de ce qui s’est passé ces 3 jours et je me réjouis de mettre en œuvre dans le terrain »

Sylvain C.

 

« Il y a beaucoup de choses qui m’ont plu et la chose la plus parlante pour moi est de voir que vous les formateurs, vous incarnez ce changement. Au début, cela me semblait être pas très fixe et organisé (quand la pause par exemple ?). Et finalement, on découvre qu’on peut regarder ensemble. On voyait que les outils avaient un sens pour tout plein de contextes, pour nous personnellement, pour votre fonctionnement entre vous formateurs, pour notre fonctionnement entre nous, on le voit vraiment à l’œuvre »

Sarah E.

 

Quelques témoignages

« Un espoir pour demain ! »

 Tess P.

 

« Enthousiaste à mettre en pratique. Je me sens prêt pour porter le flambeau du changement. Cela encourage à l’action. Je me sens très enthousiaste de ce qui s’est passé ces 3 jours et je me réjouis de mettre en œuvre dans le terrain »

Sylvain C.

 

« Il y a beaucoup de choses qui m’ont plu et la chose la plus parlante pour moi est de voir que vous les formateurs, vous incarnez ce changement. Au début, cela me semblait être pas très fixe et organisé (quand la pause par exemple ?). Et finalement, on découvre qu’on peut regarder ensemble. On voyait que les outils avaient un sens pour tout plein de contextes, pour nous personnellement, pour votre fonctionnement entre vous formateurs, pour notre fonctionnement entre nous, on le voit vraiment à l’œuvre »

Sarah E.